HUM

Installation sonore, 2007

Festival neuemusikrümlingen 2007

Technique, Thierry Simonot

Une nouvelle provenant du monde de la science est au commencement du projet HUM: des sismologues ont décrit en 1998 dans la revue Nature le léger vrombissement que produit notre planète Terre.

Même si l’origine de ce grondement  d’une fréquence extrêmement grave, on parle de quelques milihertz, donc bien en deça  de notre perception humaine, reste pour l’instant encore à l’état d’hypothèse, on pense que ce vrombissement  terrestre pourrait être issu d’une  interaction entre l’atmosphère, les océans et le sous-sol marin.

Plus tard, arpentant le territoire au-dessus de Läufelfingen, je me suis trouvé face à un paysage qui me donnait à voir une relation complexe entre le climat, la population, la flore, la faune, la  géologie.

S’est alors posé la question du regard, ou plus précisément de l’écoute à favoriser par cette intervention. 

Comment cette accumulation d’apports hétérogènes, et largement culturels, pouvaient-ils entrer en résonance avec le vrombissement des ondes sismiques agitant la planète Terre?