Fabrik-songS

Improvisations sur Weill et Eisler

Jacques Demierre, piano

Ces improvisations sur des musiques écrites par Kurt Weill et Hanns Eisler sont nées de la proposition, qui m’a été faite en 1988 par la Rote Fabrick de Zürich, de consacrer un concert à ces deux compositeurs à l’occasion du 90ème anniversaire de la naissance de Bertold Brecht.

Travail passionnant: le concert anniversaire, puis d’autres, où je joignais les mélodies de Weill et Eisler à mes propres compositions, m’ont petit à petit amené à élargir le répertoire de ces thèmes confrontés à l’improvisation, et le moment venu, à soumettre ces musiques au jugement du laser.

 Bien qu’une improvisation au piano soit par nature sans parole, j’espère que le lien littéraire et spirituel qui unit les musiques choisies – toutes ont été composées sur des textes de Brecht – transparaisse entre les notes, là où l’instant rejoint l’éternité.

der anstatt-dass-song

par kurt weill/jacques demierre | fabrik-songs

Fabrik-songS

Improvisations sur Weill et Eisler

1. Der Anstatt-dass-Song (Weill)

2. Der Morgenchoral des Peachum (Weill)

3. Ballade zum § 218 (Eisler)

4. Salomon-Song (Weill)

5. Solidaritätslied (Eisler)

6. Die Moritat von Mackie Messer (Weill)

7. Ruf aus der Gruft (Weill)

8. Song von Angebot und Nachfrage (Eisler)

Enregistré le 27 février 1989 à Lausanne (studio RSR-Espace 2). 

Prise de son, Blaise Favre

Paru chez plainisphare, 1989

ballade zum § 218

par hanns eisler/jacques demierre | fabrik-songs

die moritat von mackie messer

par kurt weill/jacques demierre | fabrik-songs